Si vous vous êtes déjà tordu le genou, coupé un doigt ou été piqué par un insecte, vous avez une expérience directe de l’inflammation. Les sensations familières de douleur, de rougeur, de gonflement et de chaleur qui résultent d’une blessure ou d’une infection sont les caractéristiques du processus inflammatoire.

L’inflammation représente un mécanisme de survie essentiel qui aide l’organisme à combattre les microbes hostiles et à réparer les tissus endommagés. Pourtant, il existe un autre aspect de l’inflammation qui peut être nuisible plutôt qu’utile à la santé humaine. Il est prouvé que l’inflammation, favorisée en partie par des facteurs tels que l’obésité, le tabagisme et un mode de vie sédentaire, contribue à diverses maladies.

Les inflammations ne sont pas inéluctables
Les inflammations peuvent être atténuées par différentes plantes

Il existe deux formes d’inflammation : l’inflammation aiguë et l’inflammation chronique. L’inflammation aiguë apparaît rapidement, généralement en quelques minutes, mais elle est généralement de courte durée.

Nombre des mécanismes qui entrent en action pour détruire les microbes envahisseurs enclenchent des mécanismes pour chasser les cellules mortes et réparer celles qui sont endommagées. Ce cycle ramène la zone affectée à un état d’équilibre, et l’inflammation se dissipe en quelques heures ou quelques jours.

L’inflammation chronique commence souvent par la même réponse cellulaire, mais se transforme en un état persistant qui dure des mois ou des années lorsque la réponse du système immunitaire ne parvient pas à éliminer le problème. Par ailleurs, l’inflammation peut rester active même après que la menace initiale a été éliminée.

Dans d’autres cas, l’inflammation de faible niveau s’active même en l’absence de blessure ou de maladie apparente. Sans contrôle, le système immunitaire incite les globules blancs à attaquer les tissus et organes sains avoisinants, mettant en place un processus inflammatoire chronique qui joue un rôle central dans certaines des maladies les plus difficiles de notre époque, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, l’asthme et même la maladie d’Alzheimer.

L’inflammation chronique est fortement influencée par les choix de vie, l’alimentation et les antécédents génétiques. La génétique est une chose que nous ne pouvons pas contrôler, mais l’alimentation et le mode de vie le sont.

Qu’est-ce qui est efficace contre l’inflammation ?

Une autre façon de formuler cette question est de savoir quels sont les aliments qui favorisent l’inflammation. Les 3 premiers sont :

  • Les aliments hautement transformés, comme ceux qui contiennent des glucides raffinés, des graisses trans et beaucoup d’ingrédients artificiels;
  • Les viandes transformées comme les hot-dogs et la charcuterie;
  • Les aliments frits;

Il existe d’autres spécificités alimentaires qui dépassent le cadre de cet article, mais qui doivent être adaptées à l’individu. Il n’existe pas de norme unique pour tous. Par exemple, certaines viandes et certains produits laitiers peuvent aggraver l’inflammation chez certains individus, et être sans effet sur d’autres.

Le thé est utilisé depuis des milliers d’années pour réduire les résultats de l’inflammation. Il a été démontré que le thé vert et les tisanes ont toutes sortes de propriétés anti-inflammatoires. Aujourd’hui, la science et les études modernes montrent que l’intégration de différents thés dans votre alimentation peut potentiellement aider à réduire l’inflammation chronique.

Chaque thé qui infuse peut avoir des vertus différentes
Chaque thé qui infuse peut avoir des vertus différentes

Le thé vert comme anti-inflammatoire ?

Dans le cadre de bonnes habitudes alimentaires, la consommation de thé fournira à votre corps de nombreuses sources différentes de composés anti-inflammatoires. Le thé contient des antioxydants connus sous le nom de polyphénols. Les catéchines sont une classe de polyphénols que l’on trouve en plus forte concentration dans le thé vert, blanc et violet. En buvant ces thés tous les jours, vous serez assuré de consommer ces nutriments.

Attention toutefois à toujours opter pour des thé de qualité, avec le moins de transformation mécaniques possibles. La meilleure option étant un thé transformés sans aucune machine (sur ce site web par exemple)

En ce qui concerne le thé vert, le thé en vrac est toujours préférable au thé en sachet. La raison principale est que les sachets perdent leur puissance plus rapidement que le thé en vrac. De plus, les thés de qualité inférieure, qui proviennent d’altitudes plus basses, sont utilisés en sachets.

Le thé provenant d’altitude plus élevée expose non seulement les feuilles à davantage de rayons UV, ce qui donne plus d’antioxydants, mais il est également à l’abri de la pollution industrielle.

Autres thés efficaces

De nombreuses herbes et épices peuvent également être utilisées pour faire du thé ou une infusion anti-inflammatoire :

  • Curcuma
  • Hibiscus
  • Gingembre
  • Thé des montagnes grecques
  • Camomille
  • Cannelle

Quelle quantité de thé dois-je boire pour réduire l’inflammation ?

Nous avons évalué de nombreuses études au fil des ans et avons constaté que le point idéal est de 4 à 6 tasses par jour.

Vous pouvez certainement boire plus de thé, mais nous vous recommandons de ne pas en faire trop. Il suffit de boire du thé tout au long de la journée pour s’assurer que tous ces composés sont toujours présents dans votre organisme. Passez à des herbes sans caféine plus tard dans la journée et avant de vous coucher.

Pin It on Pinterest