Dernière mise à jour de l’article : 30/07/2021

L’enfant peut souffrir de troubles du sommeil pour diverses raisons. Il peut être sujet à des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes ou encore être soumis à des hypersomnies ou des parasomnies. Bien entendu, cela peut altérer sa santé et par conséquent perturber sa vie. Nous vous en disons un peu plus.

Les enfants atteints de troubles du sommeil n'ont pas la même enfance que les autres
Les enfants atteints de troubles du sommeil n’ont pas la même enfance que les autres

Les difficultés d’endormissement

On évoque ce cas lorsque l’enfant éprouve des difficultés à s’endormir dans les 30 minutes suivant sa mise au lit. Cela peut être dû à divers facteurs notamment un sommier et un matelas mal adaptés. Ce qui laisse entendre que le choix du sommier et du matelas composant le lit de l’enfant peut être déterminant.

Outre ces éléments, on peut établir comme autres causes :

  • Un rythme de sommeil irrégulier : l’enfant ne dispose pas d’horaires fixes pour le coucher et le lever. Cela peut être du fait d’activités exercées tard dans la journée.
  • Un état de stress ou de peur liés à l’obscurité de la pièce ou d’un mauvais rêve
  • La peur de dormir seul
  • Une trop longue exposition aux écrans
  • La pratique d’activité sportive tardive dans la journée.

Le nourrisson manifeste également des signes de difficultés d’endormissement. Cela peut intervenir en raison de ruptures de certaines habitudes :

  • Lorsque l’enfant par exemple n’a jamais été mis au lit en état d’éveil,
  • Lorsqu’il ne s’endort pas sans avoir été bercé,

Ou encore lorsqu’il ne s’endort pas sans être allaité, etc.

Alors quand il advient qu’une de ces habitudes manque à l’attente de l’enfant, il aura naturellement du mal à s’endormir.

Les réveils nocturnes

Bon nombre de jeunes enfants, généralement entre 9 mois et 3 ans font l’objet de réveils nocturnes selon des études d’experts. Il ressort notamment de celles-ci que ces enfants se réveillent trois fois par nuit en moyenne au cours des changements de cycle de sommeil. Ces interruptions de l’état d’endormissement se font entre minuit et 5 heures. Par la suite, les enfants se rendorment seuls au bout de quelques minutes.

Les nourrissons quant à eux ont du mal à se rendormir. Il leur faut l’intervention des parents pour les emmener tranquillement à la quiétude et favoriser ainsi leur endormissement.

L’apnée du sommeil peut constituer une cause de sommeils perturbés. Dans ce cas, il y a urgence à ce que vous alliez voir un médecin.

Continuez à prendre en main vos troubles du sommeil avec d’autres articles dédiés

Les parasomnies chez l’enfant

La parasomnie se caractérise par un ensemble de comportements qui survient au moment de l’endormissement ou pendant le sommeil. Elle s’observe généralement chez l’enfant et est souvent la cause de nombreux facteurs extérieurs. Il s’agit de la fièvre, de la fatigue entraînée par des sommeils irréguliers, des pratiques physiques intenses. On peut également noter certains cas de stress provoqués par un voyage, un changement d’environnement, etc.

Parmi les comportements qui relèvent de cette anomalie du sommeil, on note entre autres le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les cauchemars.

Le somnambulisme met l’enfant dans un état de réveil partiel pendant son sommeil. Il peut s’adonner à des actions, mais sans prendre conscience de ses actes. On le voit faire les yeux ouverts ainsi que quelques actes sans toutefois en être conscient.

En état d’éveil partiel, les cas de terreurs nocturnes se manifestent en phase de sommeil profond généralement en début de nuit. L’enfant qui en fait l’objet perçoit des signes de frayeur qui l’agitent. Se succèdent alors des fréquences cardiaques accélérées, une respiration vive, et de la transpiration.

Pour finir, les cauchemars provoquent des peurs qui surviennent pendant le sommeil. Ils sortent complètement l’enfant de son état d’endormissement et peuvent entraîner un stress ponctuel.

Ces cas de troubles lorsqu’ils sont chroniques peuvent irriter l’enfant et occasionner des épisodes de somnolences en cours de journée. Il convient donc de veiller sur l’état de sommeil de votre enfant et d’être en alerte en cas de survenance d’un quelconque trouble.

Pin It on Pinterest