Certains enfants rencontrent des difficultés à bien communiquer, et ce pour diverses raisons. Lorsqu’il n’est pas assez vite pris en charge, ce trouble peut s’aggraver et devenir parfois irréversible. Heureusement, l’orthophoniste a pour rôle de gérer ce type de trouble et d’aider le patient à progresser dans sa manière de communiquer. Ainsi, après une consultation médicale, quelques séances de rééducation orthophonique sont souvent programmées. Ces séances nécessitent de la patience et de la méthode. Nous vous proposons de découvrir dans cet article tous les détails sur la manière dont se déroule une séance chez l’orthophoniste.

L’orthophonie, qu’est-ce que c’est précisément ?

On entend par orthophonie la science liée à des pratiques thérapeutiques visant à traiter des troubles de communication. Ces troubles sont de sources diverses. Ils peuvent être liés à la voix, à la parole ou encore au langage oral et à l’écrit. Enfin, des dysfonctionnements au niveau de la motricité bucco-faciale peuvent aussi impliquer ces troubles de la communication. Lorsque l’on constate ces signes, une séance de rééducation est souvent envisageable.

La durée d’une séance de travail chez un orthophoniste

Vous devez savoir que le temps que dure une séance dépend du trouble à rééduquer. En effet, pour de simples problèmes d’articulation, 30 minutes par séance sont généralement suffisantes. Quant aux troubles de langage écrit, une quarantaine de minutes sont souvent nécessaires pour la rééducation.

Dans des cas plus graves, tels que la surdité par exemple, la séance avec l’orthophoniste peut même dépasser une heure. En ce qui concerne la fréquence des séances, vous devez savoir qu’en moyenne 30 rencontres sont programmées et réparties en deux rencontres par semaine, même s’il n’y a pas de fréquence standard. Il peut arriver qu’une prolongation soit nécessaire à la fin de ces sessions. Dans ce cas, un renouvellement des séances d’orthophonie peut être demandé : vous pouvez vous rapprocher d’un orthophoniste à Nancy pour plus d’information à ce propos, si vous résidez dans cette ville où dans le Grand Est.

L’art de conduire l’enfant sur le chemin de la guérison en surmontant ses difficultés

Selon la plupart des orthophonistes, la qualité de l’accueil et des relations avec l’enfant sont des facteurs très importants pour aider ce dernier à rapidement surmonter ses difficultés. Il est donc important de bien accueillir l’enfant dès la première séance. Ce dernier doit se sentir valorisé et considéré. Les orthophonistes mettent donc un point d’honneur sur la première impression qu’a l’enfant. Aussi, l’orthophoniste prend le soin de féliciter son patient au moindre progrès. Cette stratégie a pour effet de l’encourager à vouloir faire mieux.

Il arrive que certains enfants souffrant de troubles du langage refusent de parler pendant les séances. Dans ce cas particulier, l’orthophoniste propose généralement des jeux à l’enfant. D’autres médecins choisissent de leur raconter des histoires amusantes. Généralement, cette méthode fonctionne bien. Les jeunes patients sont donc plus disposés au travail de rééducation.

L’objectif des jeux, l’arme secrète pendant les séances d’orthophonie

Derrière les jeux, l’orthophoniste aide l’enfant à découvrir de nouvelles choses par le plaisir. Stimulant l’imagination des petits patients, le jeu leur permet aussi de développer leur intellect. Et au-delà de cela, il facilite les échanges entre le patient et l’orthophoniste. Le patient apprend aussi à réfléchir et à résoudre des problèmes. Il commence par partager ses opinions et sa perception de la vie avec son orthophoniste. Le jeu permet donc à l’enfant de devenir plus sociable.

La stratégie du jeu permet à l’orthophoniste de développer plusieurs aspects fondamentaux pour le développement de l’enfant. C’est une façon amusante, utile et efficace de conduire ce dernier sa guérison.

jeu enfant orthophoniste

Autres méthodes de rééducation orthophonique

À part la méthode des jeux, qui est beaucoup plus adaptée aux enfants, l’orthophoniste a aussi l’habitude d’utiliser d’autres méthodes de rééducation.

La rééducation pratique

L’objectif reste le même : amener l’enfant à continuer sa progression en dépit de son handicap. À ce niveau, l’orthophoniste, au cours des séances, essaye de conforter les domaines où le patient excelle. Il va aussi prévoir des exercices qui amèneront le jeune patient à écrire. Ceci permet à ce dernier d’explorer le maximum de possibilités.

Pour rendre les séances de rééducation plus faciles et intéressantes, l’orthophoniste fait usage d’outils de communication adaptés. Il pourra utiliser par exemple un ordinateur. Le spécialiste est parfois obligé d’utiliser des méthodes compensatoires. À titre d’exemple, il réfléchit au renforcement des capacités visuelles d’un malade atteint de problèmes d’audition. Dans tous les cas, les stratégies adoptées sont très efficaces et participent au rétablissement des patients.

La rééducation émotionnelle

Cette méthode a pour but de rassurer le patient, surtout les enfants. Ici, l’orthophoniste cherche à inculquer au patient le bonheur d’écrire tout en lui faisant prendre conscience ce que ce savoir lui permet de réaliser. Il montre par exemple qu’avec l’écriture le patient peut extérioriser ses sentiments, converser à distance, mais aussi lire des livres qui l’intéressent de manière autonome.

La rééducation émotionnelle aide également l’enfant à surmonter ses peurs. C’est en référence aux stratégies employées par cette méthode que l’orthophoniste essaye de redonner confiance, surtout aux enfants, ce qui aide ces derniers à se relever de leur situation d’échec.

La rééducation orthophonique des cas graves

Cette approche est beaucoup plus utilisée chez les patients adultes d’un certain âge. En effet, ces derniers sont prédisposés à faire des AVC ou à avoir un traumatisme crânien, par exemple. De plus, ils sont susceptibles de souffrir d’aphasies dégénératives.

Tous ces accidents ou maladies peuvent conduire les patients à des troubles de la parole. Dans ce cas, l’orthophoniste utilise une stratégie de rééducation palliative. Les séances s’étalent généralement sur des mois, voire des années. De plus, ces séances prennent en moyenne 1 h ou même davantage. L’orthophoniste a donc plus de temps pour mettre en œuvre le protocole de soins nécessaire au rétablissement du patient.

Les séances de rééducation orthophonique sont adaptées en fonction de plusieurs critères. Parmi ceux-ci figurent l’âge des patients ainsi que la gravité des troubles nécessitant une assistance de l’orthophoniste. Plusieurs méthodes sont mises en place par ce dernier au cours des séances afin d’aider ses patients à surmonter leurs troubles. Toutefois, la guérison ne dépend pas que de l’orthophoniste, mais également des parents du jeune patient. Les parents, par leur présence, leur sens de l’écoute et leur investissement, jouent aussi un rôle essentiel dans la guérison de leur enfant.

Pin It on Pinterest