En tout temps, l’être humain a cherché à changer le monde. Vivre dans une société positive ne se fait pas en un jour, c’est un processus long et complexe qui demande un travail régulier. La conscience de cette réalité pousse souvent les gens à la révolte et au militantisme, comme on peut le voir sur les réseaux sociaux.

Considérées comme la concrétisation d’idées, ces manifestations n’ont pourtant pas toujours les effets recherchés. Les mouvements ont mauvaise réputation, et ternissent l’image de certaines couches de la société.

Se révolter, militer : oui, mais pourquoi?

Le droit à la parole est un privilège qui nous a été inculqué dès le plus jeune âge. Tous les jours, je vois des personnes revendiquer ce droit, pour tout et n’importe quoi. La révolte et le militantisme sont devenus des moyens d’expression courants pour faire passer un message. L’être humain passe aujourd’hui son temps à s’indigner, à vouloir le changement, sans réellement comprendre l’étendue de ses exigences. Et tous les jours, des mouvements de protestations naissent un peu partout dans le monde.

La réactivité des réseaux sociaux contribue à soulever ces révoltes éphémères. Dans la grande majorité des cas, ces besoins de changements restent inexploités, avortés avant même d’avoir abouti. Si le droit d’expression est revendiqué, il est surtout mal exploité et peu de mouvements se sont réellement concrétisés.

Parmi les rares mouvements militants ayant abouti, il y a celui des gilets jaunes. Maintes fois décrié, il garde ses valeurs et continue de se développer. Aujourd’hui, seules les causes ayant de véritables objectifs perdurent. Ces mouvements fonctionnent, car des milliers de personnes leur transmettent leur énergie. Cet effet Maharishi, comme expliqué sur terrecristalline.fr, a un fort impact sur le bien-être collectif.

militantisme et révolte

L’effet Maharishi : de quoi s’agit-il?

Et si un champ énergétique liait toute chose existant en ce monde ? Les résultats d’une recherche menée dans les années 80 le laissent penser. Entreprise durant le conflit israélo-palestinien, cette analyse se concentrait sur l’influence de personnes recherchant la paix. Ces sujets, entraînés à entretenir des sentiments pacifiques, pouvaient avoir un impact sur leur environnement. Ces études scientifiques se sont focalisées sur des groupes de personnes entraînées à prier, à méditer, à danser, ou à chanter. Les sujets observés ont travaillé à propager des ondes positives sur une période bien définie.

Leur intention d’instaurer la paix est contagieuse et pertinente. Réalisées de façon continue, ces actions collectives ont en effet confirmé les effets recherchés. Au bout de la période d’observation, les situations initiales des environnements observés ont enregistré des changements notables.

Tandis que l’agressivité et la violence diminuaient, la qualité de vie s’améliorait significativement. Ces recherches ont permis d’associer la qualité des sentiments des humains et les champs magnétiques qu’ils dégagent autour d’eux. Appelé “Effet Maharishi”, ce phénomène aurait des impacts mesurables sur nos habitudes de vie.

Refléter votre monde intérieur sur votre environnement

Ce qu’on appelle aujourd’hui “méditation transcendantale” est d’abord connu comme une méthode de relaxation aux effets prouvés. C’est aussi une méthode de développement personnel centrée sur le moi intérieur. Elle incite à se reconcentrer sur son capital bien-être, afin de dépasser les pensées limitantes. Cette approche est une des bases indispensables à l’effet Maharishi. Une fois que vous développez des énergies positives, vous êtes en mesure d’influencer votre entourage. Le fait de me focaliser sur mon monde intérieur me permet ainsi d’aborder le monde extérieur avec un esprit plus positif.

Cette philosophie m’a appris que mon environnement n’est que le miroir de mon univers intérieur. Cette vérité n’est pas seulement applicable au niveau individuel, elle est aussi valable sur un plan collectif. Cette philosophie représente un engagement à part entière envers votre environnement. Elle me rappelle également que les perceptions du cerveau et des sens sont uniquement définies par mes propres ressentis. Le monde, tel que vous percevez, est conforme à votre propre réalité.

L’effet Maharishi dissout les limites que vous vous imposez, et active les solutions que vous vous offrez. Pour les militants convaincus, la force de la conviction œuvre en accord avec leurs idéaux. Cette source d’influence intérieure fait appel à la profondeur de l’être pour parvenir à ses objectifs.

révolte et militantisme

Se connecter à soi-même pour se développer

L’effet Maharishi m’a permis de trouver un équilibre entre intériorité et ce qui peut y être connecté. Son premier effet se retrouve ainsi sur celui qui pratique la méditation transcendantale. Vous ne pouvez vous connecter à d’autres réalités si vous n’êtes pas en paix avec vos propres sources d’énergie. Plus ces dernières sont accessibles, plus leurs impacts seront forts et durables. Établir cette connexion met fin à l’illusion de vouloir changer la face du monde.

L’approche travaille sur cet ego qui souhaiterait se poser en sauveur, un sentiment envahissant qui peut être néfaste pour votre être intérieur. Elle peut conduire à une perte de soi, et vous laisserait sensibles aux énergies d’autrui. L’exploitation collective des bonnes énergies peut se faire dans un espace commun, où chaque participant établirait une connexion, de niveau variable en fonction des personnes. La verbalisation des désirs et des espoirs est indissociable du processus.

Utilisés pour transmettre des idées, le bon choix des mantras augmente la pertinence des vibrations. Le Gayatri mantra par exemple est considéré comme l’un des mantras les plus puissants pouvant être utilisés. Mais pour que son impact soit perceptible, il doit être récité sur une certaine période, et à une certaine fréquence.

Quels impacts sur les mouvements sociétaux ?

Les effets de la méditation transcendantale tournent autour de 3 axes. L’effet Maharishi classique est constaté par la réduction locale des ondes sociales négatives. Si les changements sont mineurs, ils restent significatifs. Les effets étendus se perçoivent au niveau régional, voire national de ces perceptions négatives. Lorsque l’effet Maharishi touche de nombreuses personnes à travers le monde, son effet se remarque sur une zone plus large.

Dans le cadre de mouvements sociétaux, ces effets sont les résultats d’un partage fréquent et soutenu des idées que vous soutenez. Plus qu’une tradition spirituelle, cette forme de méditation valorise le pouvoir de l’intention et de la perception.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This