De plus en plus de décès surviennent à la suite d’un cancer. C’est désormais l’une des plus importantes causes de mortalités dans le monde et la première au Canada comme en France. Depuis quelques années, l’étude des causes, des moyens de traitement et de prévention est dorénavant une priorité dans le domaine de la santé. Même s’il est difficile de connaître les causes exactes d’un cancer, les chercheurs s’accordent à en déterminer quelques-uns.

Les causes du cancer sont malheureusement très nombreuses
Les causes du cancer sont malheureusement très nombreuses

Le tabagisme

La consommation du tabac est la première cause du cancer dans le monde et surtout dans les pays développés où il est responsable de près d’un tiers des décès. En effet, le tabagisme est la cause de la plupart des cancers de poumon diagnostiqué (environ 85 %).

En outre, la consommation du tabac est également à l’origine d’autres types de cancers, dont celui de la vessie, des reins, du larynx, du pharynx, de la cavité buccale, du pancréas et de l’œsophage.

La pollution

Une exposition fréquente à la pollution augmente les risques de développer un cancer, des maladies respiratoires et cardiovasculaires. Selon les estimations, près de 4 % des cancers seraient dus à la pollution du sol, de l’air, et de l’eau. Les particules fines, le radon, l’amiante, la fumée de tabac sont les principaux responsables.

À noter que les particules fines sont la cause de près de 80 % des cancers du sein chez les femmes. Même si les pays développés cherchent à réduire le taux de pollutions, le problème des échappements persiste toujours. Parlant des pays en voie de développement, la mauvaise utilisation de la biomasse, du charbon et du bois comme source d’énergie aggrave le problème.

Les aliments

Selon les statistiques de l’OMS, près de 20 % des cancers diagnostiqués dans les pays en développement sont dus à l’alimentation, contre 30 % en occident. De fait, l’être humain consomme moins de céréales à grains entiers, de légumes, et de fruits.

Cependant, nous contrôlons mal notre consommation de sucre, sel, viandes rouges, et d’aliment gras. Ce faisant, nous augmentons le risque de contracter un cancer de l’endomètre, de la prostate, du côlon et du sein. Il faut noter que les femmes en surpoids (obèses) sont plus vulnérables au cancer de l’endomètre. En Asie et en Afrique, les mycotoxines (naturellement présentes) sont également responsables du cancer.

Les rayons du soleil

Il est bien de profiter du soleil mais il est judicieux de ne pas en abuser. Spécialement chez les personnes à peaux claires, l’exposition régulière et intense aux rayons UV (ultraviolets) peut causer le cancer. De 1980 à 2012, le nombre de cancers causé par les rayons UV fut multiplié par trois.

L’alcool

D’après les chiffres, on estime que près de 3 % des cancers dans le monde sont dus à la consommation d’alcool. Une consommation abusive de l’alcool peut causer le cancer du foie, de l’œsophage, du pharynx, du larynx, de la cavité buccale et multiplier les risques de contracter un cancer du sein et du colorectal.

Si cette mauvaise consommation est couplée au tabagisme, le risque d’avoir un cancer de l’œsophage, du pharynx, du larynx et de la cavité buccale augmente considérablement. Ici, le risque est étroitement lié à la quantité d’alcool consommée. Mais aucune quantité n’est encore déclarée sécuritaire aujourd’hui.

Les médicaments

Une consommation à forte dose ou sur une longue période de certains médicaments peut être à l’origine du développement d’un cancer. Par exemple, les médicaments agissant sur les sécrétions hormonales peuvent réduire les risques de certains cancers tout en favorisant le développement des cancers hormono-dépendants.

L’un des plus célèbres scandales pharmaceutiques concernait le diéthylstilbestrol. Il était prescrit aux femmes enceintes pour réduire les risques de fausses couches et de prématuré. Mais à la longue, certaines des femmes ayant fait ce traitement ont développé des cancers de l’appareil génital.  

Les perturbateurs endocriniens

D’origine artificielle ou naturelle, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui agissent sur le fonctionnement du système endocrinien. Quelques-uns sont les causes probables des cancers des testicules, de l’utérus, du sein, et de la prostate.

Il s’agit par exemple des éléments suivants :

  • chlordécone
  • dioxines
  • bisphénol A
  • phtalates
  • diéthyltilbestrol
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques.

En conclusion, les causes du cancer sont diverses.

On peut donc citer :

  • les perturbateurs endocriniens,
  • les médicaments,
  • l’alcool,
  • les rayons du soleil,
  • la pollution,
  • le tabagisme
  • certains aliments.

Il faut noter qu’une consommation raisonnable de certains produits dits cancérogènes n’est pas dangereuse.

Lutter contre les causes du cancer

Pin It on Pinterest