Savez-vous ce qu’est un consom’héros ? Je vous propose aujourd’hui d’en apprendre plus encore sur le Made in France. C’est David Fanin, fondateur de C’est bien la France ! qui répond à quelques questions pour notre plus grand plaisir. Il y a vraiment de quoi s’inspirer alors bonne lecture !

“la difficulté à acheter des produits véritablement fabriqués en France”

David Fanin, fondateur de C'est bien la France !

David bonjour, je vous reçois aujourd’hui pour discuter principalement de Made in France et de la plateforme dédiée à la fabrication française que vous avez fondée, C’est bien la France ! Mais tout d’abord, pourriez-vous commencer par vous présenter personnellement ?

Bonjour Sébastien ! Je m’appelle David FANIN, j’ai 30 ans et j’habite à Angers dans le Maine-et-Loire (49). J’ai 2 grandes passions dans la vie : la conception de sites internet dont j’ai fait mon métier (je travaille en tant qu’indépendant pour des entreprises et des associations) et l’entrepreneuriat web. J’essaye d’avoir un état d’esprit positif. 

Je dirai également que je suis curieux, créatif et réservé. J’essaye jour après jour de m’améliorer un peu plus en acquérant de nouvelles compétences, en travaillant ma forme physique (à travers le sport et l’alimentation), en développant ma spiritualité (pas au sens de religion), etc. 

Depuis que j’ai quitté le cocon familial, j’ai développé un mode de vie tourné vers l’écologie, plus précisément le minimalisme et le frugalisme. J’essaye d’avoir une consommation raisonnée et raisonnable : je n’achète que lorsque c’est vraiment nécessaire !

Vous le savez, Prends en Soin est particulièrement sensible au Made in France, quand avez-vous vous-même pris conscience de l’enjeu ?

Je dirai que j’ai pris conscience de l’enjeu fin 2012 lorsque le thème du made in France avait été remis sur le devant de la scène par les médias suite à la pose d’Arnaud Montebourg en marinière à la une du magazine « Le Parisien ».

Mais c’est véritablement au mois d’octobre 2019 que j’ai eu le déclic. En effet : j’ai découvert le film documentaire « Made in France – L’année où j’ai vécu 100% français » de Benjamin Carle. Ce documentaire qui datait de 2013 témoignait de la difficulté à acheter des produits véritablement fabriqués en France. D’ailleurs, j’avais l’impression que la situation avait continué d’empirer depuis.

J’ai alors pensé qu’apporter une solution à ce problème pourrait être une bonne idée de projet entrepreneurial. Un projet à la fois positif et enrichissant intellectuellement. Qui en plus porte des vertus écologiques : limitation du transport des marchandises, durée de vie plus longue des produits (grâce à une meilleure qualité attendue) donc moins de déchets et des normes environnementales qui me semble plus strictes en France.

“une place de marché en ligne dédiée aux produits fabriqués en France”

Made in France - L'année où j'ai vécu 100% français

Du coup vous avez créé C’est bien la France ! Pouvez-nous expliquer son concept succinctement ?

Il s’agit d’une place de marché en ligne dédiée aux produits fabriqués en France.

Elle permet d’une part aux consommateurs de découvrir et d’acheter des produits made in France sans se prendre la tête. Pour cela, nous leur proposons de parcourir un catalogue de véritables produits made in France, de commander en ligne ces produits directement auprès de leur fabricant et de consulter un annuaire des marques françaises référencées.

Elle permet d’autre part aux fabricants français de développer leur activité : augmentation de la notoriété de leur marque et de leur chiffre d’affaires. 

Nous souhaitons également informer les consommateurs sur le made in France à travers un blog.

Enfin, nous aimerions bâtir une communauté qui soutient le développement du made in France.

Voudriez-vous entrer plus en détails sur les marques avec lesquelles vous travaillez ?

Nous souhaitons à terme proposer toutes les catégories de produits excepté les produits alimentaires. Il y a déjà des places de marchés bien installées sur le secteur de l’alimentaire et qui proposent d’ailleurs un très bon service.

Aujourd’hui, toutes les marques qui nous ont rejoints ont fait l’objet d’une sélection puis d’un démarchage de notre part. Nous essayons de dénicher des pépites, c’est à dire des marques qui sortent du lot soit par l’originalité de leur produit/concept, leur design, leur qualité, leur communication décalée, etc. Je dois le dire, en dehors de leur fabrication française, ces marques ont vraiment une valeur ajoutée !

À noter néanmoins qu’il nous est particulièrement difficile de recruter de nouvelles marques. J’ai le sentiment qu’elles craignent de perdre leur temps avec nous. Étant un projet jeune, on ne sait pas si l’on existera encore dans 5 ans ! J’en profite donc pour remercier les premières marques qui ont accepté de se référencer sur notre plateforme.

“le consommateur est un maillon incontournable dans le redéveloppement du made in France”

C'est bien la France !

Existe-t-il des produits que vous aimeriez référencer mais qui ne sont pas ou trop peu fabriqués en France ?

Ce qu’il me vient immédiatement en tête, ce sont les produits électroménagers et électroniques. Si l’on me demandait de citer des marques qui fabriquent en France, je pourrais citer SEB et c’est tout…

Cela me fait notamment penser à l’Increvable : un concept de machine à laver durable, facilement réparable et évolutive. Un projet qui n’a pas pu aboutir faute d’industriels prêts à la fabriquer. C’est vraiment triste !

Vous parlez de consom’héros, quel est le rôle du consommateur pour vous ? Pensez-vous que le grand public privilégie d’ores et déjà les produits fabriqués en France ? Quels seraient ses freins ?

J’étais très inspiré en créant le terme de « consom’héros » ! Pour moi, le consommateur est un maillon incontournable dans le redéveloppement du made in France. Sans consommateurs prêts à préférer les produits fabriqués en France, difficile, voire impossible pour les entreprises qui fabriquent en France d’écouler leurs marchandises face à la concurrence des produits étrangers.

D’après mon étude du marché du made in France, il y a 2 principaux freins :

– 6 consommateurs français sur 10 jugent le prix trop élevé ;

– Un tiers des consommateurs français ont une difficulté à trouver des produits français.

(Chiffres issus de l’étude « Le made in France : un accès difficile aux produits » – IFOP – 16/01/2020)

Pour le prix jugé trop élevé, il faudrait déjà dire que ce n’est pas toujours vrai ! J’ai déjà trouvé des produits made in France qui n’étaient pas plus chers que des produits made in Ailleurs. Il faut savoir que dans le prix que vous payez, il y a une part liée à la notoriété de la marque. Vous pouvez avoir une marque inconnue fabriquant en France qui propose des produits moins chers qu’une marque nationale fabricant à l’étranger.

Je pense que les consommateurs devraient étendre leurs critères de sélection en prenant en compte l’impact de leur achat sur l’économie et l’écologie. Individuellement, vous payez un produit made in Ailleurs 10 € moins cher qu’un produit made in France. C’est bien, vous avez économisé 10 € ! Mais finalement, n’êtes-vous pas en train de vous appauvrir et de menacer votre santé (ou celle de votre voisin) sans vous en rendre compte ? En effet, la somme de nos individualités a des conséquences importantes qui peuvent nous atteindre individuellement : chômage, baisse du pouvoir d’achat, déchaînement climatique, etc.

Pour le second frein, l’objectif de notre marketplace est justement de le lever.

Pour conclure, je pense que le grand public privilégie d’ores et déjà les produits fabriqués en France, mais à condition que la différence de prix desdits produits ne soit pas beaucoup plus élevée que les produits fabriqués à l’étranger. 40 % des consommateurs français acceptent un prix 5% plus cher et 26 % acceptent un prix 10 % plus cher. La marge pour les satisfaire est donc très limitée ! C’est à mon avis le premier défi des marques qui se battent pour une fabrication française.

“Consommez moins, mais consommez Français !”

Guide Made in France sur Prends en Soin

C’est bien la France ! a rejoint le Guide vers 100% Made in France où se trouvent aujourd’hui plus de 130 boutiques en ligne. Existe-t-il une organisation officielle qui est susceptible de vous aider à promouvoir le Made in France collectivement ? Labels, salons… avec qui collaborez-vous ?

Merci pour le référencement ! Il y a donc vous et d’autres guides référençant les boutiques de produits made in France qu’elles soient physiques ou digitales.

Il y a la Fédération Indépendante du Made in France (FIMIF) à laquelle nous sommes en cours d’adhésion.

Il y a aussi le MIF Expo qui permet à mon avis de se constituer un réseau de qualité. Je réfléchis d’ailleurs à me rendre à la prochaine édition en tant que visiteur. Cela va dépendre de l’évolution de la crise sanitaire que nous subissons actuellement.

J’échange régulièrement par téléphone avec différentes marques faisant du made in France. Je ressors de ces conversations encore plus motivé à développer mon projet ! J’en apprends beaucoup sur le marché du made in France comme notamment les difficultés que j’énonçais tout à l’heure.

Enfin, nous sommes soutenus par le réseau « Angers French Tech » du fait que nous sommes une plateforme digitale.

Nous arrivons déjà à la fin de l’interview, y’a-t-il un sujet que nous n’avons pas abordé dont vous aimeriez nous parler ?

Pas un sujet, mais une demande adressée directement à vos lecteurs : « Si vous appréciez notre projet, pouvez-vous le partager auprès de vos contacts ? Amis, famille, collègues de travail, etc. Vous nous rendriez un grand service ! 😉 »

David, merci pour le temps que vous avez consacré à la communauté de Prends en Soin. Pour finir, auriez-vous un livre, une citation ou un simple conseil que vous aimeriez partager ?

Merci à vous de m’avoir proposé de faire cette interview, c’était un plaisir !

Je finirai par un conseil qui résume le fond de ma pensée : Consommez moins, mais consommez Français !

***

C’est bien la France ! :

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This