Dernière mise à jour de l’article : 08/09/2021

Le cannabis est un stupéfiant aux effets euphoriques multiples et aux appellations variées. Malgré son interdiction, jeunes et adultes continuent d’en faire usage nonobstant les nombreux risques sanitaires encourus. Les conséquences du cannabis sur la santé sont considérables et peuvent concerner des troubles à court et long terme. Sa présence dans votre corps peut être détectée via plusieurs méthodes et donner lieu à des sanctions. Focus sur les effets du cannabis à court et long terme !

Les effets du cannabis sont nombreux à être néfastes pour la santé
Les effets du cannabis sont nombreux à être néfastes pour la santé

Les effets du cannabis à court terme

Le cannabis est une espèce botanique ayant pour principe actif le Delta g Tetra-Hydro-Cannabinol, ou THC. Il est connu sous divers surnoms tels que marijuana, chanvre indien, chanvre récréatif, gandja pour ne citer que ceux-là. Ses effets sur la santé varient suivant les prédispositions physiques, l’âge et la sensibilité de ses consommateurs. La différence entre le cannabis et le CBD est tout simplement que ce dernier ne contient pas de THC, ce principe actif entre autres euphorisant.

Les effets immédiats du cannabis sur la santé sont directement moins graves et les risques encourus sont le plus souvent relatifs à une euphorie et même à une perte d’inhibition. Quelqu’un qui consomme du cannabis peut a priori se sentir profondément soulagé. Ce profond sentiment de bien-être physique et émotionnel dure autant que le consommateur est sous l’effet du cannabis.

Cependant, les répercussions secondaires de cette illusion de bien-être sont lourdes. Le mal peut revenir avec plus de complication.

En ce qui concerne la perte de contrôle, il faut préciser qu’elle dépend de la capacité du consommateur à supporter le cannabis. Il peut arriver que certains utilisateurs de cette drogue douce soient assez fragiles. Ainsi, l’euphorie occasionnée par la prise de cette drogue évoluera jusqu’à une perte de contrôle totale du comportement. Elle se traduit par un épuisement excessif, des agissements contraires à la vie quotidienne et même éventuellement à une perte de connaissance.

Les effets à court terme du cannabis ne présentent pas une incidence très grave sur la santé des consommateurs en tant que telle. Cependant, une consommation régulière peut conduire à de plus graves conséquences.

Les plus graves effets du cannabis sur la santé

Les maladies physiques et cardiaques sont citées parmi les effets néfastes de la prise fréquente du cannabis. Une consommation chronique de cette drogue est à l’origine de maladies pulmonaires graves. La consommation du cannabis a notamment des effets délétères sur le système cardiovasculaire.

Les effets les plus basiques concernent la rougeur des yeux, les vertiges, ainsi que l’accélération du rythme cardiaque. Ces conséquences sont notamment liées au principe actif du cannabis qui n’est autre que le Tetra-Hydro-Cannabinol (THC). Des conséquences plus graves concernent une augmentation aiguë du rythme de battement cardiaque.

Mieux, ce stupéfiant contribue à la dégradation de la qualité de votre sperme. Chez la femme, le chanvre indien peut être à la base des kystes de l’ovaire, ou d’une modification grave du cycle d’ovulation.

La consommation répétitive du cannabis conduit à d’énormes troubles du psychisme de ceux qui en dépendent. L’action du cannabis sur le cerveau, qui fait partie des psychotropes reconnus, conduit à des troubles de la pensée de l’humeur et même de la perception. En outre, des crises de panique, des angoisses temporaires et répétitives peuvent apparaître. Ces complications pourraient aller plus loin et causer des hallucinations, des délires ou de la paranoïa.

L’autre conséquence de l’addiction au cannabis concerne les psychoses assez marquées et invalidantes comme la schizophrénie. Par ailleurs, le consommateur fréquent de cannabis peut être à la longue incapable de mémoriser. Cela va sans dire, l’action du cannabis est en déphasage avec le fonctionnement normal des neurones impliqués activement dans la mémorisation.

Cet article peut vous intéresser : La Klamath, l’algue bleue utilisée en phytothérapie

Les possibilités de dépistage et les sanctions encourues

Les méthodes de détection du cannabis dans le corps humain sont diverses. Il s’agit des tests sanguins, urinaires, salivaires et même des tests par analyse de cheveux. Le plus utilisé est le test salivaire thc. Ce type de dépistage THC permet de détecter sa présence dans le corps à travers un prélèvement de salive. Les résultats du test sont disponibles au bout de 10 minutes au maximum. De plus en plus de contrôles routiers sont effectués avec ce type de test salivaire.

Si vous êtes testé positif, vous êtes passibles de sanction. Il est établi que vous avez enfreint à la loi. Les sanctions sont souvent relatives à une lourde amende et des travaux d’intérêt général. Suivant la gravité des faits, des peines complémentaires peuvent être prononcées. On peut citer les cures de désintoxication, les stages de sensibilisation sur fonds propre du consommateur puni, la confiscation des stupéfiants, etc.

Il ne faut pas oublier que c’est une circonstance aggravante en cas d’accident de la route, ce qui entraîne un défaut d’assurance et souvent un remboursement des dégâts infligés sur toute la durée d’une vie.

Pin It on Pinterest