J’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui Laura. Laura est une normande qui a lancé une marque de mode solaire 100% Made in France : Isanea. Nous parlons ensemble d’entrepreneuriat, de vêtements fabriqués en France, de consommation responsable… Laura nous parle aussi précisément des étapes qui mènent à la fabrication d’une pièce. Vous verrez, c’est très intéressant ! 

“Amoureuse du savoir-faire à la française”

Top short Made in France - Isanea

Bonjour Laura. Vous êtes la fondatrice d’ISANEA, une marque de prêt-à-porter 100% Made in France. Nous allons donc parler ensemble de vêtements fabriqués en France mais aussi d’éco-responsabilité. Pourriez-vous commencer par vous présenter personnellement ?

Bonjour Sébastien ! Oui bien sûr. J’ai 31 ans et suis originaire de Normandie. J’ai suivi un parcours en école de commerce puis un MBA en marketing du luxe pour me spécialiser. Fascinée et sûrement déjà amoureuse du savoir-faire à la française, j’ai ensuite travaillé en tant que responsable marketing dans le domaine des parfums-cosmétiques puis dans un palace. J’ai toujours voulu entreprendre et après quelques années de réflexion sur le projet que j’aimerai lancé, j’ai créé Isanea, une marque de mode solaire 100% Made in France, consciencieuse du monde d’aujourd’hui et de demain.

Présentez-nous maintenant votre marque et son concept s’il vous plaît.

Isanea est l’association du mot « sane » qui signifie « sagement » en latin, et du mot « neo » qui signifie « nouveau » en grec ancien. J’aimais beaucoup cette idée de pouvoir se faire plaisir avec des nouveautés tout en consommant de manière raisonnable, de proposer des créations à leurs justes valeurs. J’ai voulu créer une marque engagée, pour ses clientes, ses équipes, ses fournisseurs, mais aussi pour nos enfants et pour notre planète.

Nos collections sont disponibles uniquement en ligne. Isanea est une marque de prêt-à-porter qui puise son inspiration dans un terrain de jeu infini : La Riviera, une région où l’art de vivre est une poésie, où il suffit de se perdre dans les ruelles, goûter un plat méditerranéen ou lever les yeux pour regarder le monde autrement. C’est un plongeon dans l’histoire de la mode, des matières, des beaux détails. Isanea, c’est l’envie de partager ce sens du détail, des coupes précises, des matières intemporelles, des beaux imprimés.

Quelques nouvelles pièces coup de cœur proposées régulièrement en édition limitée, juste ce qu’il faut pour cultiver notre amour pour la mode sans tomber dans la surconsommation et proposer une conception de la mode qui dure.

“Ma propre marque made in France est née”

Laura - Isanea

ISANEA est donc une marque toute jeune, qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale ?

La crise de la trentaine certainement ! (rires). Je réfléchis à un projet entrepreneurial depuis la fin de mes études en 2013. Comme tous ceux qui ont un jour l’envie d’entreprendre, j’avais pour seule obsession de trouver une idée révolutionnaire. Diplômée, embauchée, la vie passe, à un rythme souvent effréné… mais cette envie d’entreprendre nous rattrape toujours. Puis un beau jour, on trouve sa voie, seule, en prenant le temps de réfléchir simplement à ce qui pourrait nous animer chaque matin. J’avais cette envie, ce besoin de challenge mais aussi de pouvoir donner encore plus de sens à ce que je faisais chaque jour. Dans cet univers de la mode et avec ces valeurs qui me correspondent, Isanea est née comme une évidence.

 

Vous le savez, Prends en Soin prône également dans ses différents articles une consommation responsable. Quand avez-vous pris conscience de cet enjeu ?

Je dirais que j’en ai toujours eu conscience, mais ma vie a vraiment pris un tournant, et notamment pour la mode lorsque j’ai vu le documentaire d’Andrew Morgan, « The True Cost ». J’étais une grande amoureuse du shopping et adepte des grandes enseignes: cette prise de conscience a été si brutale que du jour au lendemain, je n’ai plus rien acheté. Je ne savais plus qui croire, ni comment trouver des marques avec une démarche responsable… Au fur et à mesure, j’ai déniché quelques marques sur internet, qui affichaient une certaine transparence sur leur lieu de confection, même si le choix en terme de style était forcément plus réduit que dans la Fast Fashion. C’est à ce moment là que l’idée de créer ma propre marque made in France est née.

“Des pièces dont on a envie de prendre soin”

Pantalon Angel Made in France - Isanea

Vous faites donc de votre mieux pour éviter la surproduction, notamment en bannissant les soldes. Cela se révèle-t-il compliqué à gérer ou pensez-vous que d’autres marques pourraient aller en ce sens facilement ? Quels seraient leurs freins ?

Pour y arriver, il faut oser aller vers l’inconnu. L’impact des soldes sur les comportements d’achat est malheureusement toujours indéniable pour accrocher l’intérêt des consommateurs. L’industrie de la mode, deuxième la plus polluante du monde, doit changer. Nous ne pratiquons ni soldes, ni ventes privées. Nous avons fait le choix de limiter nos marges et de favoriser des prix justifiés toute l’année, en rémunérant chacun à sa juste valeur, et en donnant du sens à des achats coup de cœur, avec des pièces dont on a envie de prendre soin et que nous pourrons garder longtemps.

Pour nous adapter à cette vision « Slow Fashion« , nous apprenons en marchant. Nous avons commencé avec de petites quantités pour pouvoir ajuster au fur et à mesure si nécessaire. C’est une stratégie qui nous permet de croître lentement mais sûrement. Notre objectif est d’arrêter de pousser à la surconsommation et de proposer des produits durables.

La transformation de ce système de vente pour les marques déjà bien établies sera forcément plus difficile, certaines faisant la majorité de leur chiffre d’affaires pendant les soldes, mais pas impossible.

 

Même votre packaging est un modèle d’éco-responsabilité. Auriez-vous des conseils à apporter aux autres boutiques en ligne pour qu’elles puissent vous suivre dans cette démarche ?

Étant en vente exclusivement sur internet, le packaging et la livraison étaient des points très importants pour limiter au maximum notre impact. Nous avons essayé de penser à chaque détail: un ruban adhésif recyclable directement avec le carton, des papiers de soie entièrement recyclables, une livraison disponible entièrement neutre en CO2.

Je suis heureuse de voir qu’aujourd’hui, d’autres marques prennent aussi cette démarche à cœur. L’essentiel est de garder en tête que tout peut toujours être amélioré, peu importe la raison qui nous y pousse, et surtout de s’informer régulièrement des nouveautés dans le domaine pour pouvoir adapter chaque action dès que c’est possible.

“Nous confectionnons l’ensemble de nos pièces en France”

Short Made in France Emi - Isaena

Parlons maintenant plus précisément de Made in France. Vos vêtements sont modélisés à Antibes puis fabriqués à Nice. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces 2 étapes ?

J’ai la chance d’être entourée par une petite équipe locale formidable. Etant moi-même néophyte dans le domaine de la mode, j’ai d’abord dû apprendre à dessiner. Heureusement aujourd’hui, on trouve beaucoup de ressources à portée de clics. Pour la partie purement technique, c’est-à-dire le modélisme et la confection, j’ai décidé de faire appel à des personnes expérimentées dans le domaine.

À partir de mes esquisses, la modéliste va pouvoir mettre vie au projet, créer des toiles pour les essayages afin de vérifier la forme globale du vêtement, son tombé, etc. Une fois validé, elle prépare les patronages dans les différentes tailles et le dossier technique avec toutes les informations qui seront utiles à l’atelier par la suite. Notre proximité géographique nous facilite grandement la vie pour pouvoir échanger régulièrement et ajuster les moindres détails jusqu’à la finalisation d’un dossier.

Ensuite, direction l’atelier de confection à quelques kilomètres, à Nice, où nous leur remettons les patronages et dossiers de notre modéliste, avec les matières et accessoires nécessaires. Nous faisons d’abord les prototypes dans le tissu final, on réajuste les derniers détails si besoin, et la production peut commencer. Toutes les étapes sont réalisées dans le même atelier, de la découpe du tissu jusqu’au contrôle du produit fini.

Une fois la production terminée, je récupère moi-même les pièces directement à l’atelier. Et c’est là que la magie opère: le plaisir d’avoir une pièce finie entre les mains qui n’existait au début que dans mon imaginaire…

Les tissus avec lesquels vous travaillez sont français bien sûr mais aussi italiens. Pourquoi ce choix ?

Il me paraissait essentiel d’inscrire toutes les étapes pour mettre vie à nos créations dans une dynamique locale, et pas seulement la confection. L’une de ces étapes, même si nous ne sommes pas nous-même fabricants, c’est la création de la matière. Je favorise les tissus français et italiens pour respecter la raison d’être de la marque: donner du sens à ce qu’on propose. 

Nous confectionnons l’ensemble de nos pièces en France, et il me paraissait donc tout aussi incohérent de faire venir les tissus et accessoires du bout du monde, alors que nous avons ce savoir-faire tout près de nous. Cela nous permet aussi de favoriser le transport routier plutôt qu’aérien pour réceptionner nos matières. 

Dès que cela est possible, nous privilégions également des stocks dormants dans une démarche d’upcycling, pour donner une vie à ces matières et aussi éviter de produire à la demande et donc de polluer.

“J’essaye d’avoir une consommation raisonnée et raisonnable”

Robe Made in France Lucie - Isanea

Votre activité a été lancée notamment grâce à une campagne de crowdfunding réussie. Quels ont été les leviers pour qu’autant d’investisseurs vous fassent confiance ? La fabrication française était-elle importante à leurs yeux ?

C’était une formidable étape à la naissance de la marque, où j’ai pu beaucoup discuter et échanger autour de ce projet, affiner mes idées, en avoir de nouvelles …

Je ne m’attendais pas à un tel soutien, surtout par des personnes que je ne connaissais pas et avec lesquelles nous entretenons maintenant des échanges très réguliers.

Tout d’abord, l’entrepreneuriat en lui-même est un sujet qui passionne, et beaucoup de nos contributeurs ont eux-mêmes secrètement l’envie un jour de se lancer à leur tour. Cela leur a fortement donné l’envie d’apporter leur pierre à l’édifice. 

Le Made in France a été bien sûr aussi un point des plus appréciés: cela permet de retrouver un vrai sens à ses achats mode, avec une démarche avant tout logique mais aussi très humaine. Et enfin, un autre point décisif et qui a fait l’unanimité : le style solaire de la marque, avec ses inspirations « Riviera », et le fait d’acheter « Made in France » avant tout pour sa propre conscience et parce que les créations nous plaisent, sans pour autant arborer les couleurs « bleu/blanc/rouge ».

ISANEA vient de rejoindre le Guide vers 100% Made in France composé actuellement de plus de 130 boutiques en ligne. À titre personnel, êtes-vous une consommatrice de Made in France, pas seulement en terme de mode ? Quelles marques vous plaisent particulièrement ?

Merci pour le référencement ! A titre personnel, j’essaye d’avoir une consommation raisonnée et raisonnable. Pour la mode, cela veut dire forcément dire moins de pièces, des basiques et quelques achats plaisir réfléchis. J’ai un vrai coup de cœur pour les petites marques fait main, en France, par des personnes qui se lancent et qui en général ont des idées très créatives. 

J’aime beaucoup aussi aller dans de petites boutiques indépendantes avec des marques exclusivement françaises. L’idée, c’est surtout d’avoir des pièces que je ne croiserai pas sur quelqu’un d’autre dans la rue ! Pour le reste et notamment les achats alimentaires, je favorise surtout les producteurs locaux sur les marchés du coin, ou les marques françaises comme Michel & Augustin. 

Et pour les achats généraux sur internet, je vérifie toujours si un produit avec la même utilité n’existe pas en « Made in France » avant de passer à l’achat. Souvent, en cherchant bien, on trouve son bonheur, fabriqué juste à côté de chez nous !

Nous sommes déjà à la fin de l’interview, y’a-t-il un sujet que nous n’avons pas abordé dont vous aimeriez nous parler ?

Merci pour cette interview. Pour vos lectrices et lecteurs qui souhaiteraient en découvrir davantage, voici le lien de notre compte instagram sur lequel nous partageons tous nos moments de vie @isanea_officiel. Nos dernières pièces sont disponibles exclusivement sur notre site: www.isanea.fr

Et pour celles qui apprécieraient le style de le marque, petite information importante: tous les abonné(e)s à notre newsletter reçoivent un code pour un accès exclusif 24h avant le lancement de chaque nouvelle collection ! L’inscription à notre newsletter est accessible en bas de la page d’accueil de notre site.

Laura, merci pour le temps que vous avez consacré à la communauté de Prends en Soin. Pour finir, auriez-vous un livre, une citation ou un simple conseil que vous aimeriez partager ?

Je finirai sur cette jolie citation de Confucius: « L’homme qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres« 

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This