Dernière mise à jour de l’article : 27/11/2020

Avez-vous déjà pensé à utiliser un oriculi pour remplacer les cotons-tiges ? Entre les cotons, les mouchoirs, les emballages plastiques et les cotons-tiges, la poubelle de votre salle de bain se remplit certainement à une vitesse folle. Il existe pourtant des alternatives pour réduire vos déchets. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce petit outil pour l’intégrer dès maintenant dans votre routine zéro déchet.

Oriculi pour réduire les déchets dans la salle de bains
Pensez à l’oriculi pour réduire les déchets dans votre salle de bains

Un oriculi, qu’est-ce que c’est exactement ?

Vous n’avez jamais entendu ce terme ? Il s’agit tout simplement d’un nettoyeur d’oreille écologique, dont l’appellation a été déposée par la marque Lamazuna.

Utilisé au Japon et en Chine avant l’apparition des cotons-tiges, ce cure-oreilles japonais est idéal pour une salle de bain zéro déchet. Et oui, avec ce petit outil, plus de plastique qui finit à la poubelle au bout d’une seule utilisation !

Il se compose uniquement d’une tige en bambou recourbée qui permet de nettoyer le cérumen, et il s’utilise à vie. Même à l’achat, l’emballage reste très minimaliste puisqu’il est vendu sur un petit bout de carton recyclable. Si vous en achetez pour toutes les personnes de votre famille, vous pourrez facilement les distinguer grâce à la petite perle colorée (toujours en bambou) qui se trouve au-dessus de l’oriculi.

Le mode d’emploi de l’oriculi

Un coton-tige réutilisable est très simple à utiliser au quotidien. Il convient en plus très bien aux enfants. Pour les plus jeunes, un adulte devra bien sûr le manipuler lui-même. 

Alors, comment ça marche un oriculi ? Il vous suffit d’insérer délicatement la partie incurvée à l’entrée de votre oreille. Contrairement aux cotons-tiges habituels, cette extrémité incurvée va retirer uniquement le cérumen visible. Le cérumen est en effet indispensable pour protéger les tympans, et il ne faut pas chercher à s’en débarrasser à tout prix. Une utilisation une à deux fois par semaine est donc suffisante pour nettoyer les oreilles, sans pour autant enlever tout le cérumen. Pour le nettoyage du pavillon, vous pouvez simplement utiliser un coton lavable. 

L’entretien de l’oriculi est lui aussi très minimaliste. Un peu d’eau et de savon après chaque utilisation, et votre cure-oreilles en bambou pourra vous durer des années !

Débuter le zéro déchet dans la salle de bains
L’oriculi est un bon point de départ pour le zéro déchet

Remplacer le coton-tige : quels sont les avantages ?

Si vous êtes dans une démarche zéro déchet et en quête d’une consommation plus responsable, cette alternative au coton-tige est déjà un premier pas vers un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

Saviez-vous que tous les ans, environ 16 000 cotons-tiges sont ramassés sur les plages ? Ce chiffre équivaut à trois fois la hauteur de la tour Eiffel. Ils sont en effet souvent jetés dans la cuvette des toilettes, et finissent dans les stations d’épuration. À cause de leur petite taille, ils passent entre les mailles du filet et se retrouvent dans les océans, ou échoués sur les plages aux côtés des bouteilles d’eau et des sacs plastiques.

L’utilisation d’un oriculi permet donc d’éviter de produire inutilement un déchet supplémentaire. Surtout, c’est une très bonne alternative pour remplacer nos cotons-tiges en plastique, interdits en France à partir de 2020. 

Au-delà de son aspect écologique, l’oriculi possède en plus d’autres atouts : il est économique et meilleur pour votre santé. Ce cure-oreille empêche notamment la formation de bouchon puisqu’il ne pousse pas le cérumen vers le fond de l’oreille, comme peuvent le faire les cotons-tiges. Son coût est également très accessible, et vous permet de ne plus acheter de bâtonnets ouatés !

Mettez 5 étoiles à ce contenu s'il vous a plu !
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Pin It on Pinterest

Share This