Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 25 % des européens souffrent de dépression ou d’anxiété. Ce constat est à première vue inquiétant mais ce qui est rassurant, c’est qu’il existe des outils pour s’en sortir. Des gestes que l’on peut faire au quotidien pour prévenir les troubles anxieux et éventuellement les soigner. Il faut un plan d’action anti-dépression et de la patience pour reprendre le dessus sur sa vie et en apprécier de nouveau la beauté.

Prends en soin | Prévenir et soigner la dépression

Identifier les symptômes de la dépression

Les symptômes de la dépression sont relativement faciles à identifier. Quelques exemples pour savoir comment reconnaître les signes de la dépression :

Éprouver une perte d’intérêt dans vos activités quotidiennes, une sorte de lassitude, d’ennui qui s’installe peu à peu, avoir l’impression de ne plus pouvoir vous raccrocher à quoi que ce soit, faire face à des variations de votre appétit, de votre sommeil, ressentir une perte d’énergie totale, de l’angoisse voire de l’anxiété, souffrir de douleurs physiques difficiles à soulager, réagir de façon excessive au comportement des autres ou à leurs paroles, expérimenter une perte de confiance et d’estime sont autant de symptômes caractéristiques de la dépression, à ne pas négliger.

Si vous avez le moindre doute par rapport à un de ces exemples ou si vous ressentez autre chose qui vous fait douter de vos pleines capacités intellectuelles ou physiques, rien de tel que de consulter votre médecin traitant. Il vous connaît et est le professionnel de santé le plus à même de réaliser un diagnostic précis de votre éventuel état dépressif.

La psychologie pour lutter contre les troubles dépressifs

Le psychologue est indispensable si des idées noires, des pulsions suicidaires surviennent, même rarement. Le risque suicidaire n’est pas à négliger quand on sait qu’environ 200.000 tentatives de suicide ont lieu chaque année en France pour près de 10.000 décès.

Le psy peut apporter une solution médicamenteuse en préconisant notamment des anxiolytiques ou des antidépresseurs s’il juge la dépression sévère.

Traiter la dépression naturellement

En parallèle ou avant le suivi d’une thérapie cognitive ou comportementale, il existe des outils que vous pouvez utiliser lorsque vous sentez que plus rien ne va. Si vous mettez en place un véritable plan d’action, la dépression aura moins de prise sur vous parce que vous la prévenez en amont. Ne lui laissez pas le temps de s’installer car le cercle vicieux de la dépression chronique peut s’installer rapidement.

La prévention dans le traitement de la dépression est primordiale. On attend souvent au dernier moment pour prendre soin de soi alors qu’en réalité, il y a des gestes au quotidien qui peuvent changer la donne et nous éviter d’être confrontés au trouble dépressif.

Faire du sport

Pratiquer des activités sportives permet de libérer les endorphines, ce qui réduit le niveau de stress. Lors d’un coup de blues, il vous suffit de faire quelques efforts au minimum 10 à 15 minutes pour que la chimie de votre corps prenne le relais et vous sorte de la tristesse.

Pour réellement sortir d’une déprime, pratiquez au moins 30 minutes d’exercice 3 à 5 jours par semaine.

Si vous vous sentez dans l’incapacité de faire du sport parce que vous êtes par exemple en surpoids ou que vous n’en avez pas du tout l’habitude, sachez qu’une étude de mai 2018 a prouvé que les bienfaits du vélo électrique étaient tout aussi notables que le vélo traditionnel.

Auriez-vous pensé qu’un simple coup de pédale pourrait vous sortir de la déprime ou de la dépression ?

Suite à ce constat, nous avons cherché et trouvé un programme d’affiliation vous permettant de profiter d’une belle remise :
15% de remise sur la gamme de vélo électrique chez Go Sport

 

Se ressourcer dans la nature

Plantez des fleurs, tondez la pelouse, promenez-vous dans la forêt, prenez un thé dans le jardin, écoutez le chant des oiseaux,… Reconnectez-vous en somme à la nature pour chasser le stress. Entouré constamment de béton, nous avons besoin de temps en temps de revenir à la terre.

Ou au ciel… Imaginez-vous à la campagne, entouré de verdure, sans un bruit si ce n’est celui de la faune autour de vous, contemplant une pluie d’étoiles filantes avec la Grande Ourse, Cassiopée, la lune et la Voie Lactée en paysage de fond. Ce genre de situation, contemplative, peut être une formidable thérapie pour vous rendre compte de la beauté de l’univers qui nous entoure et par là même de la vie, de votre vie.

Article lié : Comment observer le ciel et les étoiles toute l’année ?

Éveiller ses sens

Tentez de vivre des expériences sensorielles agréables, douces, qui vous font du bien, stimulez vos sens. Vivre des émotions positives quand on est déprimé est essentiel. Buvez votre boisson préférée, enfilez un vêtement tout doux, prenez un bain qui sent bon… Et quand vous vivez ces expériences, veillez à vous concentrer pleinement sur le moment présent.

Une alimentation méditerranéenne pour le plaisir comme pour la santé

Une étude internationale analysant les comportements alimentaires et mentaux de plus de 3.000 personnes a établit un lien entre une mauvaise alimentation et des risques de dépression. En effet, trop de gras ou trop de sucre entraînerait une inflammation du système digestif et se transmettrait directement aux cellules du cerveau favorisant significativement la dépression.

Évitez les graisses animales et les sucreries. Privilégiez les fruits et légumes, les céréales, l’huile d’olive, les noix, les épices, les légumineuses et les viandes maigres. Surtout, cuisinez des produits frais.

Si vous ne savez pas assez bien cuisiner pour avoir une alimentation variée et équilibrée, peut-être devriez-vous lire cet article : Comment le Thermomix permet de manger sainement.

S’impliquer dans des projets pour avoir un objectif

Bien souvent, quand on est dépressif, on a tendance à croire que notre vie est foutue, qu’on a plus d’avenir et au final, on ne se rend plus compte que la vie est belle. Vous plonger alors dans des activités excitantes, avec des objectifs précis à atteindre, peut vous aider quand vous avez le moral dans les chaussettes.

Vous pouvez par exemple vous former aux premiers secours. L’objectif est à courte échéance, la formation est abordable, rapide à mettre en place et au final vous pourrez peut-être un jour sauver une vie. Si ça ne suffisait pas, vous rencontrerez de nouvelles personnes, toutes à priori tournées vers le bien-être d’autrui.

S’entourer de personnes positives

Vous pouvez établir un constat des personnes qui vous entourent, repérer celles qui ont un impact négatif sur vous et dans la mesure du possible, vous en éloigner. Si vous ne le pouvez pas parce que c’est votre patron, votre collègue, votre voisin, ou encore un membre de votre famille, tentez de garder l’ascendant sur votre relation et ne vous laissez pas influencer par leur comportement négatif.

Si vous avez du mal à gérer les personnes toxiques, les gens difficiles ou les relations humaines en général, vous trouverez dans le lien ci-après une formation audio et écrite qui pourrait vous aider : Formation contre les manipulateurs.

Dans la mesure du possible, entourez-vous donc de personnes bienveillantes, qui vous font du bien, au caractère agréable, des personnes rigolotes susceptibles de vous faire sortir, temporairement du moins, de votre léthargie.

Stimuler son cerveau

Faites des mots croisés, suivez un cours en ligne, écrivez un roman, apprenez une langue étrangère,… Lorsque l’esprit est occupé, la tristesse, qui vous fait perdre vos couleurs, a tendance à se dissiper.

Se connecter aux autres

Les relations sociales sont un facteur important de bien-être au quotidien. Appelez un ami ou envoyez-lui un message, faites un petit cadeau à quelqu’un, proposez une invitation pour une soirée à la maison, organisez un événement sympa,… Aller vers les autres peut vous aider à détourner votre attention de vos propres difficultés et constater que malgré tout, la vie continue.

Les autres peuvent aussi, pas exclusivement, être des animaux. Imaginez un ami fidèle, qui ne réagirait à vos troubles de l’humeur seulement par plus de compassion et d’amour. Adopter un chien peut être un bon moyen de chasser vos pensées négatives et sortir de la dépression. Cela aura pour effet de rompre votre isolement et vous ôtera cette idée de dévalorisation de soi que vous pourriez avoir car il y a désormais un être vulnérable qui ne compte que sur votre force et votre confiance en vous pour échanger un maximum de joie de vivre.

Si la dépression fait ou a fait partie de votre vie, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.