Vous avez un grand nez avec une bosse, un nez pointu, une pointe de nez plongeante, une pointe de nez arrondie ou encore un nez tordu ? Pour créer un équilibre harmonieux au niveau du visage, il vaut mieux faire recours à la rhinoplastie. N’oubliez pas que votre nez fait partie d’éléments de décoration de votre visage.

En effet, la demande d’amélioration de l’apparence de la pyramide nasale est certainement l’un des procédés les plus sollicités en chirurgie esthétique. Vous vous demandez certainement est-ce possible de corriger son nez avec des injections ? Eh oui ! C’est tout à fait envisageable à condition que vous contactiez un centre spécialisé reconnu.

Grand nez avec une bosse, nez pointu, pointe de nez plongeante, pointe de nez arrondie ou encore nez tordu ? Avez-vous pensé à la rhinoplastie ?

La rhinoplastie, c’est quoi exactement ?

La rhinoplastie est une opération chirurgicale destinée à remodeler ou refaire le nez. Cette opération à visée esthétique permet donc de modifier la forme ou la taille du nez. Nombreuses sont les raisons qui encouragent plusieurs personnes à refaire son nez, cela peut être pour des raisons esthétiques ou purement fonctionnelles.

Il ne faut pas confondre cette technique avec la septoplastie puisqu’elle désigne la chirurgie plastique et esthétique du nez. Alors que la septoplastie consiste à traiter la déviation de la cloison nasale. Mais il vous est possible de réaliser à la fois ces deux opérations, on parle alors de rhinoseptoplastie.

Dans ce cas, cette technique de chirurgie du nez a pour but d’améliorer l’esthétique du nez en corrigeant ses petits défauts avec des injections d’acide hyaluronique. Cette méthode est très avantageuse, car elle est rapide et non invasive, et il y a peu de suite opératoire rhinoplastie. Comme le nez est une zone très mobile, le résultat peut durer de 1 à 3 ans et l’acide hyaluronique peut rester longtemps en place.

Quel est l’âge idéal pour commencer une rhinoplastie ?

Il est conseillé de procéder à cette intervention après 18 ans, c’est-à-dire à la fin de la croissance osseuse et cartilagineuse du visage. Il est à noter que cette opération de chirurgie esthétique du nez peut être pratiquée chez l’homme comme chez la femme. La technique de rhinoplastie fonctionnelle peut être cependant pratiquée dès l’âge de 8 ans sous condition que l’enfant souffre d’une importante déviation de cloison nasale.

Quels sont les différents types de rhinoplastie ?

On distingue principalement 3 types de rhinoplastie. À savoir :

  • La rhinoplastie correctrice à visée esthétique : participe à la correction de la pointe du nez en modifiant sa morphologie afin d’améliorer son apparence. Elle se fait soit au niveau de la partie supérieure osseuse nasale, soit au niveau des structures osseuses cartilagineuses.
  • La rhinoplastie fonctionnelle à visée médicale : vise à aider les personnes ayant des difficultés respiratoires après une déviation ou un épaississement des cornets. Cette technique a pour objectif de redresser la cloison nasale.
  • La rhinoplastie réparatrice ou reconstructive : sollicitée suite à un traumatisme dû à une fracture du nez ou à une malformation congénitale.

De ce fait, grâce à cette opération de chirurgie esthétique du nez, vous pouvez redresser, raccourcir ou diminuer en hauteur et en largeur votre nez. Il vous est également possible d’associer la rhinoplastie avec d’autres gestes de chirurgie esthétique comme la génioplastie pour modifier votre menton par exemple.

Cependant, il existe également de multiples procédures chirurgicales qui peuvent être demandées liées à cette opération. On peut citer :

  • La Rhinoplastie standard de « bosse »
  • La Rhinoplastie conservatrice ou « preservation rhinoplasty » 
  • La Rhino-septoplastie, bosse avec déviation de cloison
  • La Rhino-septoplastie de symétrisation pour déviation de la pyramide nasale et obstruction nasale
  • La Rhinoplastie post-traumatique de réduction-symétrisation
  • La Rhinoplastie sur peau épaisse
  • La Rhinoplastie post-traumatique d’augmentation avec greffe cartilagineuse
  • La Rhinoplastie post-traumatique d’augmentation avec greffe osseuse
  • La Rhinoplastie secondaire de rattrapage en cas de rhinoplastie ratée 
  • La Rhinoplastie de rajeunissement
  • La Rhinoplastie avec correction de pointe nasale et des narines
  • La Rhinoplastie médicale ou Rhinoplastie par injection de produit de comblement
  • La Rhinoplastie de séquelle de fente labio-palatine
  • La Rhinoplastie ethnique
  • La Rhinoplastie de féminisation

Cet article peut vous intéresser : Minceur : qu’est ce que la lipocavitation ?

Une rhinoplastie peut-elle corriger tous les défauts du nez ?

En général, tous les défauts du nez sont corrigibles avec cette intervention chirurgie esthétique à commencer par les cas les plus classiques, mais certains cas restent plus complexes. En effet, si la peau est très épaisse, l’intervention s’avère être plus difficile. Cela concerne les opérations de rhinoplasties dites ethniques, surtout lorsque les os du nez du patient sont très courts ou qu’il a des cartilages mous. L’opération sera aussi délicate si la peau est très fine, il se peut que le patient devienne sujet de diverses imperfections.

Dans le cas où les os sont cassants, la peau ne sera pas aussi élastique. Du coup, elle risque de ne pas se redraper facilement. Cette situation touche normalement les personnes de plus de 40 ans. Pour les personnes qui ont une « fausse bosse » sous forme de creux entre les deux yeux, il est conseillé d’opter pour la technique de rhinoplastie par injections pour avoir de bons résultats.

Comment se déroule l’intervention ?

Avant toute opération, une étude radiologique sera réalisée. Une fois que le chirurgien a cerné les demandes du patient, il va lui montrer une photo rhinoplastie pour qu’il ait quelques idées sur la forme de son nouveau nez. Un devis détaillé et un dossier opératoire lui seront aussi remis. Deux options sont possibles, soit vous choisissez la technique de rhinoplastie classique, soit vous optez pour une ouverte.

  • Première option : la classique ou la fermée se fait sous une anesthésie générale associée à une diazanalgésie qui durera pendant 1 à 3 heures. L’intervention commencera donc à l’intérieur du nez.
  • Deuxième option : lors de la rhinoplastie ouverte, le chirurgien esthétique va effectuer une micro-incision entre les narines. Il va procéder par voie ouverte.

L’intervention dure en moyenne 30 minutes à 2 heures en fonction des modifications à effectuer. La rhinoplastie partielle a une durée d’un jour. Par contre, l’hospitalisation pendant une rhinoplastie complète associée à une chirurgie de la cloison dure une nuit.

Le délai d’obtention de résultat

Que ce soit pour affiner la pointe du nez ou modifier sa forme, il faut avoir de patience pour percevoir le résultat définitif de l’opération. Un délai de 3 mois est nécessaire pour avoir un bon aperçu du résultat. C’est au bout de 6 mois que le patient obtient l’aspect définitif du nez particulièrement lors d’un amincissement de la pointe du nez. Quant à la souplesse de la pointe du nez, l’évaluation définitive du nez durera 1 an.

Les contre-indications à une rhinoplastie

Il existe certaines contre-indications à ne pas négliger liées à cette rhinoplastie esthétique. Tout d’abord, les personnes ayant des antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire ne doivent pas procéder à cette opération. Il est aussi fortement déconseillé de fumer avant et après la chirurgie pour ne pas retarder la cicatrisation. La prise d’aspirine est également interdite au cours de deux semaines précédant l’intervention. Pour éviter le risque de phlébite, le patient ne doit plus prendre de contraceptif hormonal.

Voici quelques recommandations :

  • Veuillez appliquer sur la peau une solution désinfectante ou utilisez un savon antiseptique la veille et le matin de l’opération ;
  • Ne rien manger ni boire 6 heures avant l’intervention.

Quels sont les dangers éventuels de cette chirurgie du nez ?

Comme dit précédemment, la chirurgie esthétique du nez peut nécessiter une nuit d’hospitalisation. Les suites sont contraignantes, comptez au minium 7 jours d’éviction sociale. Pour empêcher les saignements, le patient doit porter des mèches durant 2 jours, un plâtre ou une attelle pendant une semaine.

Comme toutes les autres techniques de chirurgie esthétique, cette opération a des limites. Divers sont les risques possibles :

  • Une complication de l’anesthésie ;
  • Des infections nosocomiales ;
  • Des difficultés à respirer persistantes ;
  • Des bleus autour des yeux ;
  • Des saignements de nez (épistaxis) ;
  • Des douleurs ;
  • Un engourdissement persistant ;
  • Une altération de l’odorat ;
  • Des cicatrices ou même une déformation du nez ;
  • Un trou dans le septum (perforation septique).

Le nez reste fragile pendant 1 mois. De ce fait, il faut éviter tout risque de choc et tout geste traumatisant. Le patient ne doit pas se moucher violemment par exemple. Le sport et les activités intenses sont à bannir pendant 3 mois. Il est possible de s’exposer au soleil après que les ecchymoses disparaissent.

Cet article peut vous intéresser : Comment maigrir sans effort et avoir un ventre plat sans sport ?

Quel est le prix de cette opération chirurgicale du nez ?

Pour une rhinoplastie classique, le prix varie de 3000 à 8000 euros, selon la complexité et la durée de l’opération. Pour ceux qui souhaitent faire une rhinoplastie ultrasonique, il faut compter à partir de 4 000 euros. Le coût d’une opération médicale de ce type peut varier de 300 ou 400 euros pour une injection d’acide hyaluronique.

L’opération peut être au moins partiellement prise en charge par la Sécurité sociale en France, après un diagnostic. Dès que le patient a un problème respiratoire, la partie fonctionnelle est prise en charge. En effet, cette dernière pense que cette intervention consiste à améliorer le nez. Dans ce cas, elle accepte de prendre en charge les rhinoplasties fonctionnelles ou réparatrices. Pour cela, il est nécessaire de demander l’accord du chirurgien. Une fois rempli, le patient doit présenter cet accord à sa caisse d’assurance maladie. Tandis que l’opération esthétique n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale car elle s’agit d’une chirurgie de confort.

Pin It on Pinterest